3 décembre 2016

Entreprendre en 2017: la finance

Comment se faire de l’argent (avec l’argent) facilement en 2017 ?

 

Aujourd’hui, qui ne souhaiterait pas investir et trouver de nouveaux fonds de placements intéressants et pouvant rapporter beaucoup ? Personne n’osera dire le contraire !

 

Pour continuer dans la série d’articles sur les meilleurs business dans lesquels entreprendre en 2017, notre deuxième conseil: créer votre  start-up dans le secteur de la finance et des FinTech.

 

entreprendre en 2017: finance

A l’heure actuelle, beaucoup de français souhaiteraient investir. En effet, face à la diminution des rendements des plans d’épargne classiques des banques ( baisse des taux du Livret A à 0,75% ou du PEL à 1,5%… Et en janvier 2017, ils baisseront sûrement encore…), les français veulent désormais s’orienter vers d’autres solutions. Placer de l’argent pour qu’il ne rapporte rien n’est pas intéressant! Et si vous, jeunes, demandez à vos parents à combien étaient les taux il y a quelques années, vous risquez d’halluciner… Bref, pour les taux aussi faibles que ceux existant actuellement, autant garder son argent sous l’oreiller ou le dépenser directement…

 

Mais nous ne sommes pas ici pour vous inciter à faire cela ! En effet, face à ce constat, une autre alternative existe: placer son argent en bourse ou du moins l’investir dans des actions et des secteurs d’activités pouvant rapporter. Cela semble toutefois plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens. En effet, lorsque l’on n’est pas trader ou si les chiffres et l’économie ne sont pas nos meilleurs amis, il est assez difficile de tout connaître aux filons de la bourse ou comment faire les meilleurs placements…
Et c’est là qu’il y a justement quelque chose à exploiter ! En effet, non pas que les gens soient vénaux, mais qui n’a jamais cherché sur Google: “Comment se faire plus d’argent ?”, “Comment se faire de l’argent facilement?”, “Comment faire en sorte que mon argent rapporte plus ?”… Les gens recherchent vraiment comment faire fructifier leur argent, et plutôt que de perdre 2€ à jouer au LOTO pour un gain hypothétique (nous n’avons rien contre La Française des Jeux…), les gens préfèrent savoir comment faire en sorte que ces 2€ rapportent plus. Et c’est là que les start-up de la fin-tech interviennent !

 

*Les Fin-Tech: Qu’est-ce que c’est ?!

 

Assez généralement, on qualifie de “fin-tech”: toutes les technologies ayant un lien avec les services financiers, que cela soit en B to C (vers les particuliers) ou en B to B (entre les entreprises); ou les jeunes entreprises voulant réinventer les services financiers par l’intermédiaire des nouvelles technologies et du numérique.

 

Mais dans notre cas, on peut les associer à toutes les start-up qui “bousculent” ou “font trembler” les banques classiques et leur business.

 

*Alors pourquoi créer son entreprise dans ce secteur ?

 

– Tout d’abord, parce que comme le démontre une étude (source: Zccenture ): les investissements ont été multipliés par 3 en 5 ans, et que d’ici à 2018 (donc demain!) ils seront multipliés par 2,5 !
–  Parce que le taux de recrutement dans ce secteur fait que c’est un secteur très porteur
– Et enfin, parce que créer sa société en France peut rapporter !
En effet, le top 100 des meilleurs sociétés de fin-tech est sorti récemment ( mettre source), et l’on y voit une claire domination des entreprises chinoises et américaines. Les 3 françaises étant dans le top: Lendix, Leetchi et Fluo.

 

*Nos conseils pour se lancer dans les fin-tech:
 
Après avoir étudié la situation des entreprises présentes dans le top 5, nous sommes alors en mesure de vous dire, vous qui voulez vous lancer dans les fin-tech, quelles sont leurs caractéristiques:
> La proportion et le montant des fonds levés
> Bien étudier le(s) marché(s) afin que cela soit attrayant pour le consommateur et donc votre client
> Une certaine diversité tant au niveau sectoriel que géographique.
> Etudier le positionnement des banques: il peut y avoir un intérêt en se plaçant soit en soutien ( et partenaire ) soit en concurrence de celles-ci.

 

Alors, assez évidemment, bien que très porteur et pouvant rapporter, ce business n’est pas accessible à tous, du moins pas aux premiers abords. Mais si vous êtes à l’aise avec les chiffres, ou que vous avez un réel intérêt et la motivation de le faire, alors lancez-vous !
D’autant plus que même si la tendance dominante est aux plateformes de paiement et aux plateforme de prêts aux entreprises, de nombreux sous-secteurs existent comme les insurtech (secteurs des assurances) ou les regtech (aider les acteurs financiers à gérer les nombreuses contraintes réglementaires entourant les placements et les investissements)

 

Voici quelques idées pouvant vous inspirer:

 

– création de plateformes de prêts entre particuliers
– création de plateformes pour regrouper les traders et les investisseurs
– création de plateformes de transfert d’argent à l’international (mais directement vers des entreprises ou des personnes morales, et non plus vers des personnes physiques comme Western Union)
– création de plateforme de financement participatif
– création de plateforme d’investissement vers les entreprises locales

 

Nous allons d’ailleurs revenir un peu plus sur ces deux derniers business.

 

*Le crowdfunding: un secteur encore porteur ?

 

Bien que le cadre réglementaire du financement participatif ait évolué, il nous paraît difficile aujourd’hui d’avancer que créer sa plateforme de dons ou de financement participatif ( pour aider des associations, financer des artistes, financer des start-ups..) puisse encore rapporter gros; et différents sites spécialisés en économie l’avancent aussi. Néanmoins, comme être négatif n’est pas notre but; et le secteur du numérique étant en constante évolution, nous pensons qu’il est encore possible de trouver d’autres moyens ! Après tout, Goodeed (link) a su sortir son épingle du jeu en permettant aux internautes de faire des dons, non pas en effectuant un virement, mais par l’intermédiaire du visionnage de publicités… Alors à vos cerveaux 😉

 

*Faciliter l’investissement aux PME:

 

Comme nous le disions en introduction, les gens cherchent à faire fructifier leur argent, et les taux des placements classiques ne rapportant quasiment plus rien, de plus en plus de gens cherchent des solutions alternatives.
Tenter de tout comprendre à la bourse peut prendre du temps, faire confiance à son banquier pour les meilleurs placements n’est pas forcément évident non plus… Néanmoins, lorsque l’on sait qu’en 2015 plus d’1 million de français ont effectué leur premier versement d’argent sur une plateforme de crowdfunding ainsi que la fréquentation des sites de e-commerce, on se rend compte que la population ne craint plus de faire un virement sur Internet. De plus, seulement quelques milliers de français l’ont fait sur les sites d’investissements en fonds propres ou sur les sites de PME… Encore une fois, il y a donc un filon à exploiter !

 

=> Nos conseils pour lancer sa start-up de financement aux PME:

 

– Rendre le prêt participatif accessible à tous
– Savoir accompagner et encadrer les clients
– Ne pas forcément voir gros et couvrir tous les secteurs; mais se focaliser sur des secteurs particuliers et des marchés de niche. ( et pourquoi pas les secteurs dont nous parlons dans les autres articles de cette thématique ?! 😉 )

 

Alors si vous cherchez comment vous faire de l’argent en 2017, demandez-vous aussi comment vous faire de l’argent avec l’argent !
Le contexte financier et bancaire actuel ne saurait être plus bénéfique pour que vous lanciez votre société dans les fin-tech ! Si vous vous sentez prêt à aider les gens à investir afin qu’ils gagnent plus et que leur argent rapporte, si vous pensez avoir une idée novatrice vous permettant d’être le nouveau Loup de Wall Street via le numérique, alors n’hésitez pas, 2017 sera votre année !

 

entreprendre en 2017: finance
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour haut de page

3 business pour devenir libre !

Découvre dans cette formation vidéo comment j’ai fait pour devenir libre et quitter mon job en quelques mois… et comment tu peux répliquer la même chose en suivant ma méthode simple, étape par étape.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp