31 octobre 2020

Le guide ULTIME pour investir dans le vin

Tu connais probablement l’investissement immobilier, l’investissement en bourse ou encore l’investissement dans les cryptomonnaies. Mais connais-tu l’investissement dans le vin ? Ce type d’investissement peu commun intéresse de plus en plus et pour cause : il ne subit que très peu les fluctuations dues aux crises économiques. Dans cet article, nous allons te présenter pourquoi investir dans le vin et pour quelle rentabilité. 

Pourquoi le vin est un bon investissement ?

Le vin est un bon investissement avec forte rentabilité

En tant que bons Français, nous savons que le vin est un bien de consommation raffiné et que sa dégustation est toujours un plaisir. Alors, pourquoi le vin est-il un bon investissement ?

investir dans le vin : Peu de fluctuations

Le marché du vin a subi la crise économique due à la situation sanitaire de 2020. Mais il résiste. Les fluctuations et les écroulements comme on a pu en voir sur le marché de la bourse sont moindres dans l’investissement dans le vin. 

Les crises économiques sont aussi un moyen de profiter de notre patrimoine national. En effet, les acheteurs étrangers sont moins présents sur le marché du vin et le monde de la restauration baisse le nombre de commandes de bouteilles. Il est possible de réaliser de belles affaires et de revendre les bouteilles achetées dans quelques années pour un prix qui te permettra d’obtenir une plus-value. 

Certaines appellations ont décidé de baisser le prix de leurs bouteilles afin d’encourager les investisseurs à acheter des bouteilles. Cependant, il est important de savoir que tous les vins ne sont pas de bons investissements.

Un domaine d’excellence en France

La France produit 70 à 80 % des collections mondiales de vin. Investir dans le vin, c’est aussi investir dans le patrimoine français et faire fonctionner notre économie. Pour les personnes peu attachées aux systèmes boursiers et ne souhaitant pas investir dans des actions d’entreprises étrangères, l’investissement dans le vin français est une excellente alternative. 

Parce que le vin est particulièrement réputé en France, les habitants de notre territoire ont tendance à plus s’y connaître. Pour réaliser un investissement dans le vin, il faut connaître les bons terroirs, cépages, les grands crus et les millésimes. 

Le vin, un investissement plaisir

Avant tout, le vin est un investissement plaisir ! En effet, contrairement à l’achat d’une action chez Apple ou chez Tesla, ton investissement est tangible. Une fois que tu es propriétaire de ces caisses de vin, tu peux appeler à la dégustation, tu peux les transmettre ou bien les revendre pour réaliser une plus-value. 

Pour les passionnés, la question ne se pose même pas. Investir dans de bonnes bouteilles sera toujours rentable, d’un point de vue financier mais aussi d’un point de vue gustatif, le jour où tu décides d’en ouvrir une pour une occasion spéciale.

Quelle est la rentabilité du vin ? 

Il est difficile de donner une fourchette de rentabilité pour les investisseurs du vin. Mais il est possible de réaliser de gros coups. Explications sur le fonctionnement du marché du vin…

Un produit de spéculation

Le vin n’est aujourd’hui plus uniquement un produit de consommation. La spéculation sur le vin est devenue main courante. Avec la rareté de grands crus anciens, dont les bouteilles sont consommées au fur et à mesure du temps, le prix d’une caisse peut fortement augmenter. 

(Alt text : les bouchons symbolisant l’investissement dans le vin)

Ainsi, les connaisseurs seront attentifs aux éléments qui font d’une année une réussite dans la vigne et d’excellentes bouteilles. Les investisseurs ne font pas de l’achat-revente du jour au lendemain. Ils achètent des bouteilles et les conservent durant cinq à dix ans minimum avant de remettre la bouteille sur le marché. 

L’offre et la demande dans le vin

Dans le vin comme partout ailleurs, la loi de l’offre et de la demande s’applique. Lorsque de grands crus d’une année spécifique apparaissent sur le marché, les investisseurs et les consommateurs achètent les bouteilles. Au fil du temps, les bouteilles sont consommées et les bouteilles restantes sur le marché sont de plus en plus rares, tandis que la demande pour cette bouteille est haute (si le vin était de qualité). Par conséquent, la bouteille prend de la valeur et peut se revendre à un prix plus élevé que lors de l’achat initial. 

En 2003, un investisseur a acheté une bouteille de Lafite-Rothschild de 1982 pour 490 dollars. Six ans plus tard, ce même investisseur revend la bouteille pour plus de 2500 dollars, soit un rendement annuel supérieur à 70 % ! Cet investissement a de quoi mettre l’eau à la bouche (non, plutôt le vin !).

Les classements dans le vin

Les classements dans le vin déterminent les bouteilles qui vont prendre de la valeur et celles qui n’en prendront pas. Les connaisseurs, investisseurs comme consommateurs, se réfèrent à ce genre de classement pour obtenir les meilleures bouteilles disponibles sur le marché. Ces classements répertorient les meilleurs crus, parfois remontant jusqu’en 1855 pour les grands crus de Bordeaux. 

Certains indices comme ceux de Cavissima donnent une note sur 100 à certains grands crus et millésimes. Ainsi, l’investisseur qui veut remplir sa cave de bouteilles à fort potentiel s’attardera uniquement sur les bouteilles ayant obtenu une note de 92 et plus. 

Comment investir dans le vin ?

Faut-il aller chez le premier caviste et acheter tous les grands crus et millésimes de sa cave ? Pas de précipitations ! Commence par bien te renseigner sur la méthode d’investissement de ton choix et sur les bonnes bouteilles en vente sur le marché. Pour t’aider à faire ton choix, voici les différentes méthodes d’investissement dans le domaine. 

Acheter des bouteilles de vin

Fond d’investissement spécialisé dans le vin

L’investissement dans le vin fait référence automatiquement à la détention de bouteilles de vin dans sa cave. Tu peux en effet te bâtir une cave remplie de bonnes bouteilles grâce à l’achat chez le producteur, les détaillants ou lors de vente aux enchères. 

Cette méthode d’investissement plaisir est particulièrement adaptée si tu souhaites consommer quelques bouteilles de ta collection. En revanche, les conditions de conservation, la faible variation de températures et le contrôle du taux d’humidité doivent être optimaux pour éviter que le vin ne perde de sa qualité.

Enfin, la conservation de tes bouteilles implique une déclaration sur son contrat d’assurance habitation. En effet, tu ne voudrais pas perdre tout ton patrimoine si un pépin survenait sur ta propriété. 

Fonds d’investissement spécialistes du vin

Tu souhaites investir dans le vin sans détenir de bouteilles dans ta cave ? Les fonds d’investissement spécialisés dans le vin sont la solution idéale pour tes besoins. Grâce à leurs œnologues, ils décident des achats et reventes des grands crus en fonction de la tendance du marché. 

Il n’existe que très peu de fonds de la sorte. Je vais t’en citer trois :

  • Nobles Crus
  • Ecce Vinum Capital, immatriculé au Luxembourg.
  • Uzès Grands Crus, fonds français agréé par l’Autorité des Marchés Financiers. 

Les frais de gestion de ces fonds d’investissement ainsi que les tickets d’entrée sont très élevés. Compte pas moins de 125 000 euros pour pouvoir passer par un fond d’investissement spécialisé dans le vin.

Investissement dans des propriétés viticoles

Tu souhaites investir dans le vin ? Pourquoi ne pas investir à la source et acheter directement une parcelle viticole ? Ce placement a une vocation à être conservé à très long-terme. 

L’investissement initial peut paraître conséquent si tu investis seul. Le coût d’achat de parcelles viticoles est conséquent. Ainsi, il existe des alternatives pour devenir propriétaire de vignes. La première option est de rejoindre un Groupement Foncier Viticole. Plusieurs investisseurs se rejoignent et réunissent leurs fonds pour investir dans une propriété viticole, en tant que société. 

Devenir propriétaire d’une parcelle viticole
D

Ces parcelles sont ensuite confiées à un exploitant pour une durée minimum de 18 ans. Cet exploitant reverse un loyer en argent ou en bouteilles aux propriétaires, et offre des tarifs avantageux aux investisseurs. Le ticket d’entrée est de 5000 €. Compte 20 000 € pour un investissement rentable. 

La deuxième option pour acquérir une parcelle viticole est le financement participatif. Des plateformes dédiées à l’investissement dans le vin permettent de devenir actionnaire d’une exploitation viticole. Les investisseurs touchent ensuite des dividendes, généralement versés en bouteilles de vin. Le ticket d’entrée pour ce genre d’investissement est de 1000 €. 

Les caves d’investissement

Si tu ne souhaites pas détenir de bouteilles de vin physiquement mais que tu souhaites investir sur des bouteilles en particulier et avoir la sensation d’être propriétaire d’une cave à vin, les caves d’investissement sont un compromis idéal. Tu te constitues une cave, dans laquelle les bouteilles ne sont que des placements financiers. La rentabilité et la profitabilité sont au cœur de la politique des caves d’investissement.

Lorsque tu investis grâce à cette méthode, tu peux sélectionner les bouteilles qui vont remplir ta cave, ou choisir de faire confiance à la cave d’investissement et opter pour le clé-en main. La cave choisira alors les bouteilles pour toi. 

Plusieurs caves d’investissement sont présentes sur le marché. Cavissima, Patriwine ou encore Cavacave, compte au minimum 10 000 € pour investir avec cette technique. 

Cave d’investissement à forte rentabilité

Les caves d’investissement sont particulièrement pratiques lors de la revente de ton patrimoine. La revente de ses bouteilles est généralement compliquée, d’autant plus lorsqu’on est amateurs dans le domaine. Puisqu’il n’existe pas de cote officielle des bouteilles sur le marché du vin, les caves d’investissement sont d’une aide précieuse pour établir les prix lors de la revente. 

Conseils d’investissement dans le vin 

En fonction de tes envies ou de tes objectifs, l’investissement et le choix des bouteilles seront forcément différents. Néanmoins, voici quelques conseils généraux à retenir avant d’investir dans le vin.

Investir dans le vin sur le long-terme

L’investissement dans le vin est un type d’investissement qui requiert de la patience. Beaucoup de patience. Pour espérer être rentable et dégager un profit intéressant, tu devras attendre pas moins de huit ans pour chaque bouteille. En souhaitant revendre rapidement ses bouteilles, un investisseur a plus de chance de perdre de l’argent plutôt que d’en gagner.

Pour cela, il faut opter pour des bouteilles et des grands crus qui vont se bonifier avec le temps et qui ont un réel potentiel de vieillissement

Privilégier les bonnes bouteilles

Comme expliqué dans le paragraphe précédent, pour réaliser une plus-value dans le temps ou tout simplement pour ouvrir une excellente bouteille de sa collection après des années de conservation, il faut opter pour des grands crus dont la valeur est assurée. 

Cependant, n’achète pas des bouteilles dont le prix d’achat initial est trop élevé : le risque de voir sa cote baisser est présent et la capacité à rentabiliser et réaliser un profit est difficile en raison de l’investissement de base. Privilégie donc des bouteilles dont le prix d’achat initial se situe entre 60 € et 200 €. Ce type de bouteilles a le plus de chances de prendre de la valeur dans le temps et de réaliser un excellent profit.  

Les régions dans lesquelles tu dois investir

Pour commencer, les vins de Bordeaux sont un excellent investissement. La forte demande de vins de cette région à l’international assure une liquidité plus facile et une rentabilité élevées sur ces produits. Avec un bon millésime et une conservation optimale, le vin de Bordeaux a une grande capacité de garde et un fort potentiel de vieillissement. 

Ensuite, les vins de Bourgogne cachent quelques domaines de renom, comme le domaine des Lambrays ou La Romanée Conti. Ces vins sont très prestigieux et la revente de ce genre de bouteilles sélectives permet de générer de belles rentabilités. 

Investir dans les vignes et dans de bonnes bouteilles

Enfin, la troisième région sur laquelle tu dois porter ton attention est la Vallée du Rhône. Le Saint-Joseph ou le Crozes-Hermitage sont des valeurs sûres pour réaliser une plus-value à long-terme. 

Diversifie ton investissement dans le vin

Comme dans l’immobilier et la bourse, l’investissement dans le vin ne déroge pas à la règle : ne place jamais tous tes œufs (ou plutôt grappes de raisin) dans le même panier. En investissant dans différentes régions, différents millésimes et domaines, tu t’assures de te prémunir contre la baisse de valeur d’une cuvée particulière.

Il est nécessaire d’ajouter qu’il n’est pas toujours intéressant d’acheter des bouteilles très anciennes. En effet, tous les vins ne se bonifient pas avec le temps. Un vin ancien peut également atteindre des prix trop élevés pour espérer en obtenir une quelconque rentabilité. Un analyste du fonds Uzès Grands Crus a affirmé que la majorité des transactions s’effectue sur des bouteilles vieilles de 15 à 20 ans. Au-delà, les transactions sont rares.

Rareté et qualité

Pour t’assurer d’investir dans des bouteilles de vin qui t’apporteront une rentabilité élevée, privilégie la rareté. En effet, plus une bouteille de vin est rare, plus la demande et la liquidité seront élevées.

Enfin, investis uniquement dans des bouteilles de qualité. Pour ce faire, base toi sur les avis des professionnels, œnologues et grands amateurs. Ils seront toujours de bons conseils et pourront t’aider à choisir les bonnes cuvées. Si tu n’es pas certain de la qualité de ce que tu achètes ou n’as simplement pas le temps de t’informer sur le marché des vins, tu peux aussi choisir un fond participatif, un fond ou une cave d’investissement.

Pour t’assurer une bonne rentabilité ou la consommation d’une excellente bouteille, combine rareté et qualité ! 

Les inconvénients d’investir dans le vin

Comme dans tout investissement, le vin comporte également ses inconvénients. Ses inconvénients sont finalement que minimes si tu es dans une logique d’investissement à long-terme. 

L’illiquidité du marché

Le marché de l’investissement dans le vin reste un investissement de niche. L’exotisme du marché le rend peu liquide. Ainsi, lorsque tu souhaites revendre une bouteille, il faut parfois attendre plusieurs mois voire plusieurs années. 

Un investisseur qui détenait plus de 2500 bouteilles a mis plus de trois ans à revendre l’intégralité de ses bouteilles. En effet, pour revendre au meilleur prix et réaliser une plus-value, le vendeur doit être patient. Note que ce même investisseur a récupéré plus de 200 000 € grâce à la vente de son patrimoine. 

Les risques liés à l’achat de bouteilles de vins

L’investissement dans des bouteilles de vin comporte parfois un certain risque. En effet, il est difficile de prévoir la courbe de l’évolution du prix d’une bouteille de vin dans le temps. Les éléments générant la valorisation d’une bouteille ou au contraire, un prix restant stable, ne sont finalement que très peu objectifs. 

Ensuite, si tu achètes des bouteilles de vin à l’unité, des risques de contrefaçon existent. Tu peux facilement contrer ce risque en optant pour l’achat de caisse de vins plutôt que de bouteilles à l’unité. En effet, vendre une bouteille de contrefaçon est plus facile qu’une caisse entière.

Enfin, les vins ne se bonifient pas tous avec le temps. Certains peuvent ne pas se garder très longtemps : il faut donc revendre ses caisses avant que les prix des bouteilles ne descendent. Les conditions de stockage jouent un rôle majeur dans la conservation de la qualité du vin. Il ne faut donc pas hésiter à placer ses investissements dans une cave d’investissement, un fond d’investissement ou une propriété viticole. 

Conclusion sur l’investissement dans le vin 

Qu’as-tu pensé de ce guide sur l’investissement dans le vin ? Penses-tu investir prochainement dans plusieurs caisses de bouteilles de vin pour faire fleurir ton épargne ? Ou as-tu déjà une collection dans ta cave ?

Partage-nous tes retours en commentaires !

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour haut de page

3 business pour devenir libre !

Découvre dans cette formation vidéo comment j’ai fait pour devenir libre et quitter mon job en quelques mois… et comment tu peux répliquer la même chose en suivant ma méthode simple, étape par étape.