27 décembre 2021

Infopreneur : Qu’est- ce que l’infoprenariat ? Comment le Devenir ?

L’explosion du web a vu apparaître de nouveaux métiers plus fascinants les uns que les autres. On connaît les webmasters, les influenceurs, les YouTubeurs, les webdesigners, etc. On parle de plus en plus d’infopreneurs ; ces personnes qui ont l’habileté à monétiser leur savoir par le biais de blog, d’Instagram ou même de chaîne YouTube. Oui, aussi vrai que recourir à un coach alimentaire ou à un rédacteur web est entré dans les habitudes, on peut rentabiliser sur le net toute sorte de connaissance pourvu que cela apporte de la valeur ajoutée. Infopreneur : définition et parcours pour le devenir, c’est tout de suite.

Infopreneur : c’est quoi ?

L’infopreneur est un acteur du web. Les privilèges de ce business en ligne sont tout simplement immenses. Mais qui est-il concrètement ? La réponse courte : l’infopreneur est un vendeur d’informations.

Définition de l’infoprenariat

Si de façon schématique on peut se permettre de dire que l’infopreneur est une personne qui prend des informations qu’elle commercialise, il faut reconnaître que c’est un peu trop simpliste de voir les choses de la sorte. Comment se définit alors le terme infopreneur ?

Il est important de remarquer tout d’abord que le mot infoprenariat est fait de 2 autres à savoir : information et entreprenariat. L’infopreneur est donc avant tout un entrepreneur. Cet entrepreneur est un spécialiste de la création et de la commercialisation d’informations qui relèvent de son domaine de prédilection et de spécialisation.

Un infopreneur travaille pour s’imposer sur sa niche. Il faut le reconnaître, cette tâche est colossale, mais gratifiante sur le long terme. Pour définir autrement l’infopreneur, on peut dire que c’est un réalisateur de contenus numériques lucratifs.

Que vend un infopreneur ?

Nombreux sont ceux qui ne savent pas encore faire le distinguo entre infopreneur et entrepreneur.

Un entrepreneur est un individu qui part d’une idée qui lui paraît potentiellement monnayable, pour enclencher une série d’activités qui concourront à générer du chiffre d’affaires. Cela implique généralement de rechercher du financement, de s’équiper, de louer un local, et même d’embaucher du personnel. En somme, la majeure partie du capital est d’ordre matériel.

À l’opposé de l’entrepreneur, l’infopreneur a pour socle de son activité, un capital immatériel : l’information. C’est un avantage considérable. En effet, un ordinateur et une bonne connexion internet constituent l’essentiel de ce qu’il lui faut pour se mettre au travail.

Les infoproduits : vente de contenu numérique

Comme souligné un peu plus haut, le travail de l’infopreneur consiste à produire à promouvoir et à commercialiser de l’information sur le web comme vendre une formation en ligne par exemple. Qu’est-ce que c’est que l’infoproduit ? Ce n’est rien d’autre qu’un sujet bien traité de fond en comble de façon à apporter des informations utiles et porteuses de valeurs ajoutées. Exemple de sujets traités ? ‘’Vivre du copywriting’’ ou ‘’ S’alimenter pour renforcer son système immunitaire’’, etc.

Il faut noter que l’infoproduit prend des formes diverses et variées :

  • créer formation en ligne ;
  • un programme informatique ;
  • des astuces et conseils pratiques ;
  • un e-book (compilation de recettes, tutoriels, etc.) ;

En somme, tout ce qui est immatériel et qu’on peut numériser et monnayer. Commercialiser des infoproduits est tout bénef, car simple et pas onéreux du tout. Tout ce qui est exigé, c’est d’être à même de concevoir un consommable digital en transmettant intelligemment son savoir.

Formation : dispenser du savoir à distance

Avec l’avènement de nouveaux métiers et surtout la vulgarisation du net, il n’est plus une obligation de se déplacer vers un autre pays par exemple, pour aller se faire former. C’est plutôt pratique de recevoir de chez soi un enseignement ou un savoir capable d’aboutir sur métier ou une pratique utile.

L’ebook : un infoproduit incontournable

Vendre des ebooks en ligne est entré dans les usages. Un individu qui n’a pas eu la chance de grandir dans une famille où l’on donne une bonne éducation financière, peut rectifier le tir en acquérant un livre numérique traitant de la question. Certaines connaissances sont parfois taboues aux yeux de nombre de personnes. Ainsi, ceux des plus timides qui ne s’y connaissent pas dans l’art de la drague peuvent bien résoudre ce problème en se procurant un ebook enseignant la séduction. L’ebook s’avère être un infoproduit de plus en plus consommé.

Les tout-premiers infoproduits : les logiciels

Du moment que l’ordinateur s’est imposé dans la vie et au travail, les besoins se sont multipliés à l’infini. Résultat, dans presque tous les domaines, l’usage des outils informatiques requiert la mise au point de logiciels qui constituent en fait, les infoproduits les plus anciens.

Infoprenariat : quelles sont les niches les plus rentables en 2022 ?

Encore en 2022, les gens s’intéresseront au bien-être et à ‘’comment gagner plus d’argent’’. Cela conduit naturellement au ‘’how to make money ? ’’, à la recherche de santé psychique et physique. Voici donc les niches qui présagent d’un meilleur profit.

Les meilleures niches pour générer du cash

Qui ne veut pas d’argent ? La réponse est connue. Cryptomonaies, immobilier, e-commerce et bien sûr la bourse, viennent en premier sur la liste.

Bourse et cryptomonnaie : des niches reines

Si la bourse n’a plus rien à prouver quant à l’adhésion massive qu’elle connaît continuellement, les cryptomonnaies gagnent du terrain au point de faire craindre pour l’avenir des banques. Bourse et cryptomonnaies sont des niches à coup sûr rentables pourvu qu’on s’y connaisse.

L’immobilier : une niche intemporelle

Pour qui ne veut pas expérimenter de nouvelles niches ni prendre trop de risque, l’immobilier est la niche parfaite.

Le commerce en ligne : une niche en plein essor

Que ce soit à propos de la gestion d’une boutique sur le net, l’affiliation ou le dropshipping, ceux qui envisagent s’y mettre sont une pléthore, mais ne savent pas toujours comment s’y prendre. C’est de toute évidence une niche à explorer en 2022.

La perte de poids : une niche en pleine croissance

La crise sanitaire a fait accroître drastiquement le travail à domicile. La sédentarité qui en découle est fortement à la base de prise de poids, et cela devient un énorme problème pour les sociétés modernes. La conséquence est que la recherche de méthodes efficaces d’amaigrissement favorise les infopreneurs qui s’y investissent et la niche augure d’une forte demande encore en 2022.

Le développement personnel est une source intarissable de revenus

L’explosion d’Internet a favorisé le partage massif de l’information. Naguère, il était difficile d’accéder aux grands secrets qui ont fait les fortunes des plus puissants de ce monde. Sur le plan de la réussite, la confiance en soi et les procédés qui permettent d’atteindre ses objectifs, constituent des niches prometteuses.

Enseigner la confiance en soi

Le Film ‘’Le secret’’ a connu un tel succès que les gens ont eu soif d’en savoir davantage à propos de la loi de l’attraction. Malheureusement, nombreux sont ceux qui ont essayé la loi de l’attraction sans succès. La confiance en soi par contre, connaît de plus en plus d’adeptes parce que plus concret. C’est là une niche qui s’annonce prometteuse.

Atteindre ses objectifs : un rêve amplement partagé

Si beaucoup de gens ont désenchanté face à l’application de la loi de l’attraction, beaucoup croient de plus en plus, en l’efficacité de plans bien élaborés en vue d’atteindre des objectifs fixés.

Salaire : combien gagne un infopreneur ?

Il serait plus judicieux de parler de revenus que de salaire à propos de l’infopreneur. En effet, 3 sources alimentent sa bourse : la vente de ses productions (infoproduits), la recommandation par l’affiliation et bien entendu la publicité. Une fois mis au point sur un blog d’infopreneur, ces 3 sources de rétribution fonctionnent comme un générateur automatique de revenus sans que l’on soit obligé de vendre soi-même. Et après, on croise les bras ? Pas tout à fait. Il ne reste plus qu’à travailler à créer un flux constant de visiteurs potentiels et à doper le taux de conversion de son blog. Et ça rapporte quoi concrètement ?

Entre 500 € et 3 000 €/mois pour un débutant selon que l’on en fait une source complémentaire d’émoluments ou carrément un travail. De toutes les façons, on peut facilement être mieux lotis qu’un cadre de la fonction publique, rien qu’en se créant de nouvelles niches qui rapportent.

Avec des buts clairement définis, et à force de persévérance, un infopreneur devient financièrement indépendant au bout d’un an. C’est dire que le métier est porteur. Pour les plus tardifs, cette indépendance financière peut être une effectivité en 3 années.

Créer un blog pour promouvoir ses infoproduits et créer du CA

C’est avec son blog que l’infopreneur va réussir à créer du contenu destiné à nourrir une communauté créée autour de thématiques dont sont issus ses infoproduits mis sur le marché. Ainsi, se servant de sa caméra ou pianotant sur son clavier d’ordinateur, l’infopreneur s’évertuera à traiter un sujet précis pour le restituer sous forme de :

  • conseils ;
  • livres blancs ;
  • tutos en PDF ou en visuels ;
  • d’astuces ;
  • d’expériences vécues, etc.

En pratiquant le blogging, l’infopreneur crée de la proximité avec son audience. Il naît progressivement une relation de confiance qui fait que l’infopreneur rentabilise plus facilement ses connaissances et son savoir.

formation en ligne

Infoprenariat : avantages et inconvénients de l’activité

Comme toute chose, être infopreneur donne des privilèges très importants, il faut le dire, mais connaît aussi des points faibles. Il convient tout simplement à chacun de faire la balance des points positifs et des désavantages du métier pour se décider.

Quels sont les privilèges dont jouit un infopreneur ?

Ils sont à vrai dire un bon nombre dont voici les 5 premiers qui sautent aux yeux.

Aucune contrainte géographique

Les infopreneurs sont unanimes sur la question : l’activité donne la liberté de travailler d’où l’on veut. On peut sans cesse se déplacer sur le globe tout en étant connecté à son business. Cela veut dire clairement (pourvu que l’on ait une bonne connexion internet) que l’on peut exercer d’une plage, de la montagne ou d’un pays que l’on prend plaisir à visiter. Et ça, c’est un privilège que même un chef d’État ne peut s’accorder.

Générer des revenus passifs

Comme avantage, il faut l’avouer, c’en est véritablement un. L’infopreneur possède à son service tout un système qui crée du CA sans qu’il n’ait à lever le petit doigt à part bien entendu, continuer à créer un flux important de visite vers sa plateforme. L’automatisation est la clé de cette vie de Roi.

L’infoprenariat : une activité à la portée de tout le monde

Est-ce vraiment possible pour tout le monde d’être infopreneur ? En réalité oui, mais… Si l’activité est relativement accessible, elle exige tout de même un minimum de savoir-faire quant à l’utilisation du web et de tout ce qui l’entoure.

On peut se trouver son infoproduit à soi très facilement en faisant attention aux sujets à propos desquels on est le plus souvent sollicité par ses pairs. Un tel infoproduit sera plus ou moins rentable en fonction de ce que l’audience ciblée est importante ou pas.

Une activité fortement lucrative ne nécessitant presque pas de frais

Si un entrepreneur à besoin de penser à des sources de financement de son activité, l’infopreneur, comme précédemment vu, peut se lancer sans débourser le moindre copeck. Toutefois, il peut arriver que certains infoproduits aient besoin que l’on investisse un peu. C’est le cas des formations en ligne de façon générale. Mais mis à côté des bénéfices qui en découleront, ce type d’investissement est bien insignifiant.

L’infoprenariat : un secteur à l’abri des crises

Si la crise sanitaire a fortement impacté des entrepreneurs, les infopreneurs parce qu’opérant sur de l’immatériel et de surcroit en ligne, se sont vus à l’abri des ravages de la pandémie. C’est au contraire un impact positif que la crise a favorisé aux infopreneurs étant donné que les différents confinements ont occasionné un intérêt accru pour l’Internet.

À ces 5 avantages, il est important d’ajouter ceux relatifs au freelancing car l’infopreneur est avant tout un freelance.

Quels sont les points faibles de l’infoprenariat ?

L’accessibilité à cette activité n’exclut pas qu’il faille bosser comme un champion pour atteindre ses premières récoltes. Cela exige de la rigueur, de la constance et de la persévérance. Il faudra s’armer d’un mental d’entrepreneur et éviter à tout prix de raisonner comme un salarié.

Devenir son propre employeur c’est bien, mais cela implique de l’abnégation. Pas de panique toutefois ; une vrai passion et un sens de l’organisation permettent de venir à bout.

Comment devenir infopreneur ?

Vendre des produits d’information exige de l’infopreneur une bonne maîtrise de l’Internet. Il doit donc savoir manipuler à merveille les principaux outils du webmarketing qui lui permettront d’élever son site web (ou son blog) au-dessus de la mêlée. Les leviers webmarketing à connaître au bout des doigts :

  • création de site internet (ou de blog) 
  • production de contenu digital
  • blogging
  • web design
  • optimisation SEO
  • communication à travers les réseaux sociaux
  • réalisation de vidéos destinées à l’exploitation YouTube
  • rédaction d’articles
  • copywriting
  • création et gestion d’entreprise
  • être informé sur la législation en vigueur dans son domaine

Attention, il n’est pas exigé d’avoir toutes ces compétences. Avoir une bonne maîtrise de 2 ou 3 d’entre elles suffit à se lancer.

Si devenir infopreneur n’a rien de sorcier, se faire de l’argent sur le web requiert un minimum de savoir et une bonne organisation. C’est en cela qu’il est tout indiqué de se former pour éviter les faux-pas du débutant qui parfois sont très préjudiciables.

Quelles qualités pour être un excellent infopreneur ?

L’empathie vient en tête des qualités à avoir absolument pour réussir une carrière d’infopreneur. Pourquoi ? C’est grâce à l’empathie que l’on peut se mettre dans les bottes d’un tiers pour s’imaginer ses préoccupations, ses blocages et ses souhaits, afin de lui proposer des solutions sur mesure.

La générosité est sans conteste un must des qualités à avoir, étant donné que l’infopreneur doit solutionner le plus efficacement possible les problèmes de ses clients. Et il n’y a que la générosité pour tout donner sans réserve. Un infopreneur ne cherche pas comme le font certains entrepreneurs, à gagner au détriment des autres. Il est bien au contraire, partisan du partage qui contribue à un monde meilleur.

La passion est comme une sorte de carburant sans lequel la machine ‘’infoprenariale’’ ne saurait fonctionner. Pour réussir en tant qu’infopreneur, c’est l’excellence qu’il faut viser ; et aussi vrai qu’un repas ne saurait cuire sans feu, l’excellence ne pourrait s’atteindre sans passion. S’il est vrai que dans le domaine comme dans d’autres il y a toujours des parasites qui ne pensent qu’à se remplir la poche, un infopreneur se doit tout d’abord d’être fidèle à l’éthique ; et en général, la passion favorise cet état de choses.

Comment se former à l’infoprenariat ?

La demande est explosive. Il existe de plus en plus de formations et de modules de formation pour acquérir les fondamentaux de ce nouveau métier. Attention tout de même à ne pas tomber dans le piège de vendeurs de connaissances peu qualifiées. Il est donc important pour ce faire, de prendre le temps de chercher et de lire les avis à propos de formations qui se dispensent déjà. Oui, les internautes sont solidaires. Ils n’hésitent pas à dénoncer les imposteurs.

Toutefois, il est bon de savoir que ‘’infopreneur blog’’ met à disposition une kyrielle de tutoriels, d’astuces, de contenus et de conseils d’accompagnement gratis.

Se lancer sereinement en tant qu’infopreneur : quel statut juridique ?

Le statut d’autoentrepreneur jadis nommé statu d’auto-entrepreneur, est de toute évidence, le plus approprié quand on lance un blog d’infopreneur. Il faut cependant savoir qu’il contraint à ne pas dépasser un chiffre d’affaires de 70 000 €. Il est néanmoins autorisé de passer d’un statut juridique à un autre si besoin se fait sentir.

Lorsque l’on commence à bien vivre des activités de son blog, on peut se permettre de passer à un statut de Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

Créer une micro-entreprise est chose aisée de nos jours. Tout peut se faire en ligne en se rendant sur le site Internet de l’urssaf qui a d’ailleurs produit un guide exhaustif sur la question.

L’infopreneur en Bref

L’infoprenariat a le vent en poupe. Et pour cause, ses nombreux avantages à commencer par la quasi-inexistence d’investissements financiers pour se lancer. Cette activité qui n’est pas encore formellement reconnue par l’État n’offre pas encore de formations académiques cadrées. Cependant, il est possible de se former à travers des e-learning de bonne facture. L’automatisation du système de gestion de cette activité permet de générer une rétribution passive conséquente. Mais, il faut le dire, ça ne se fait pas sous un coup de baguette magique.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour haut de page

3 business pour devenir libre !

Découvre dans cette formation vidéo comment j’ai fait pour devenir libre et quitter mon job en quelques mois… et comment tu peux répliquer la même chose en suivant ma méthode simple, étape par étape.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp