27 décembre 2021

Comment Devenir Coach Sportif ? Métier, Formation, Reconversion

Différents réseaux sociaux à l’instar d’Instagram, montrent bien à travers des visuels d’entraînement l’explosion du métier de coach sportif. Cette pratique pleinement freelance attire de nombreux passionnés du sport. Et pour cause, être son propre chef, profiter du temps tout en exerçant sa passion, sont des privilèges dont rêve tout le monde. Envie de se lancer pour vivre ce passionnant métier de coach sportif ? Voici ce qu’il faut connaître, savoir et faire pour y parvenir.

Un coach sportif : c’est quoi ?

Il y a quelques dizaines d’années en arrière, personne ne songeait à solliciter les services d’un coaching sportif à son logis. L’être humain se retrouvait seul face aux accessoires d’entraînement. Rares sont les personnes qui recouraient aux salles de sport, ne serait-ce que pour recueillir quelques conseils.

Coach sportif en salle de crossfit

Alors que certaines personnes se sont lassées des salles de sport au pays de l’oncle Sam, le coaching sportif à la maison a pris son essor. Le coach sportif est alors devenu un allié important pour une bonne partie de la population qui le sollicite dans le cadre privé de la maison pour profiter de son accompagnement aussi bien sportif que psychologique.

En effet, le coach sportif se retrouve à s’occuper de personnes voulant atteindre de hautes performances en vue de compétitions, mais pas que ; il prend aussi soin :

  • de personnes qui sont aux prises avec l’obésité ;
  • d’individus traînant des problèmes de stress atroces qui ne peuvent s’évacuer que par du défoulement ou un transfert d’énergie, etc.

Tout comme les entrepreneurs qui ont besoin d’un business coach pour les épauler, les sportifs qui ont un mental faible, sont aussi demandeurs des services du coach sportif. Ainsi, le coach sportif est aussi un fin-connaisseur des discours de motivation. Il maîtrise les leviers psychologiques indispensables pour obtenir des résultats probants.

Un coach sportif est donc un acteur de l’éducation sportive qui aide ses abonnés à réussir leur remise en forme ou leur préparation physique.

Il peut donc assumer les fonctions de :

  • Préparateur physique 
  • Coach de vie
  • Professeur d’EPS (Éducation Physique et Sportive) 
  • ‘’Personal trainer’’ : professeur personnel de sport à domicile 
  • Coach privé

Être coach sportif demande de la disponibilité et des connaissances particulières.

Est-il possible d’être coach sportif sans être diplômé ?

Exercer en tant que coach sportif en France ne peut se faire sans diplôme. En effet, le métier est reconnu comme étant une pratique professionnelle et de fait, est réglementé donc assujetti à des diplômes. Ces dernières années, les autorités en charge de la sanction des fraudes attirent l’attention sur le fait que l’appellation ‘’coach sportif’’ est abusivement exploitée. Se lancer dans ce métier sans diplôme peut s’avérer donc risqué.

Pour ceux qui redoutent un long cursus, il est possible de suivre en 3 mois une formation qui permet d’obtenir un certificat de qualification professionnelle valide.

Quelle formation suivre pour devenir Coach sportif ?

Les diplômes qui couronnent ces formations de quelques années, sont reconnus par l’État. Bien que l’objectif primordial de ces formations ne soit pas d’aboutir à la carrière de coach sportif de maison, elles permettent tout de même de l’exercer en dehors des possibilités préétablies (préparateur physique, coach de fitness, entraîneur, etc.). En quête de formations diplômantes ? En voici 5.

Professeur d’EPS

Lorsqu’on veut réussir dans ce domaine, devenir professeur d’EPS (Éducation Physique et Sportive) permet d’être crédible aux yeux de la clientèle. Si en tant que professeur de sport on a la possibilité de pratiquer le coaching sportif en marge des cours, une formation professionnelle s’impose toutefois.

Cette formation professionnelle commence avec un baccalauréat suivi d’une licence STAPS (relative au sport). En général, c’est un master MEEF (relatif à l’éducation, à l’enseignement et à la formation) qui s’ensuit et qui forme au métier d’enseignant. La suite ?

Il faut réussir le concours du CAPES. Cela permet d’être professeur stagiaire alternativement à la 2e année du master MEEF. Vient en fin, le titre de professeur certifié, c’est-à-dire, de professeur d’EPS.

Éducateur sportif

L’éducateur sportif est encore appelé animateur sportif. Qui est-il ? En fonction de son potentiel et de sa spécialité, il peut dispenser plusieurs disciplines comme le football, le judo, le tennis, le basketball, etc. Le titre d’animateur sportif englobe bon nombre de choses, et le détenteur du titre doit enseigner une discipline bien déterminée.

Puisque ce professionnel du sport donne des cours aussi bien en groupe qu’individuellement, l’accointance avec le coaching sportif à la maison est tout établie. L’éducateur sportif exerce en marge du scolaire, donc dans des salles de sport ou au sein de complexes privés. Exercer le coaching sportif en tant qu’animateur sportif exige une formation DEJEPS ou un cursus BPJEPS, bien entendu dans un centre CREPS pendant environ 3 années.

Coach dans le domaine du fitness

C’est l’un des coaches sportifs les plus recherchés par les férus du coaching à domicile. En effet, il accompagne ses clients dans un programme d’amaigrissement, dans le cadre de l’exécution d’un régime. Il guide aussi pour affermir les muscles ou pour gagner de la masse musculaire. Ce spécialiste du sport sait diriger un client pour l’amener à sculpter son corps et à bien se porter.

Comment devenir coach fitness ? D’abord le baccalauréat, puis la formation BPJEPS AGFF en 2 parcours spéciaux :

  • le cursus nommé “Forme en cours collectif”
  • le cursus nommé “Musculation”

La formation entière est de 2 années. On peut aussi choisir d’acquérir le DEUST option ‘’métiers de la forme’’. La formation universitaire s’exécute sur 2 ans. C’est de loin la formation la plus plébiscitée en coaching fitness dans l’hexagone.

Le Préparateur physique : un allié des compétiteurs

Il s’agit ici d’un domaine important du sport. Le préparateur physique encadre alors des athlètes, voire des équipes entières en vue de les rendre aptes aux compétitions ou à aborder une saison sportive en toute sérénité.

Ces entraînements sont d’un rythme hautement soutenu, et ce, sur plusieurs semaines. Ce type de responsabilité impose de bien connaître le corps humain, son fonctionnement, ses limites et son potentiel. Il n’y a qu’une formation bien suivie qui puisse permettre de venir à bout de missions aussi exigeantes que celles du préparateur physique.

Quel diplôme pour prétendre au titre de préparateur physique ? Une licence ou un STAPS option ‘’entraînement’’ est requis. C’est à l’université qu’il faudra passer entre 3 et 5 ans pour décrocher le sésame.

L’Entraîneur sportif 

Doté d’un diplôme d’État, sa mission est d’entraîner des jeunes, des adultes, et même des seniors dans une discipline sportive précise. Il est autorisé à travailler dans un club de sport et peut, si cela lui convient, jouir des privilèges d’un coach sportif. Mais avant d’en arriver là, voici les possibilités :

  • Formation BPJEPS avec un niveau bac
  • Formation DEJEPS nécessitant un bac + 2
  • Formation DESJEPS avec un bac + 3 requis

Ces diplômes permettent d’être un entraîneur sportif dans un domaine spécifique.

Devenir Coach sportif : les multiples possibilités d’embauche

Les opportunités qui s’offrent à un coach sportif sont innombrables. Ce n’est pas qu’à domicile qu’il peut en effet se rendre utile. Ses services peuvent :

  • être demandés en club ;
  • se faire solliciter pour l’animation de stages ;
  • l’amener à installer une salle de sport, etc.

Un coach sportif peut s’il le veut, se faire employer et même devenir salarié.

En lecture complémentaire, vous pouvez lire : comment devenir coach en developpement personnel

Exercer en salle comme coach de club ou de fitness

C’est bien l’apanage des coaches sportifs que de servir en club. Cela consiste en général à encadrer des séances de bodybuilding, de fitness ou encore de sport de maintien. Il existe bien évidemment des différences entre ses sports dont le coach maîtrise les spécificités. Même si ce fonctionnement s’apparente à un régime salarial, on peut tout à fait dispenser des cours dans un club en ayant dans ce cas de figure, le club comme client.

Centres de vacances et hôtels recourent souvent aux services du coach sportif.

Animer une salle de CrossFit

Voici un sport en vogue : le CrossFit. Ces bienfaits sont nombreux notamment en matière de santé cardiaque. La discipline est l’exemple type d’activités qu’on ne saurait diriger et encadrer efficacement sans qualification. En effet, bien que majoritairement bénéfique, ce sport a de hauts risques en rapport avec des blessures liées au disque vertébral.

Un diplôme de qualification permettra à son détenteur d’exercer en toute sécurité et en toute légalité. Les clients n’en peuvent être que rassurés et nombreux. Et c’est bon pour le business.

Les associations sportives recourent au coach sportif

Nombreuses sont les associations qui initient des séances de fitness pour leurs adhérents qui payent volontiers ce service. Un coach freelance peut se faire rétribuer à la séance, par lots de séance ou en forfait.

Servir dans un organisme public

Les municipalités tout comme certains organismes d’État s’organisent parfois pour se payer les prestations d’un coach sportif en vue de pratiquer du fitness, de la musculation ou tout simplement pour se remettre en forme. Cela apporte de la convivialité entre membres du personnel.

La remise en forme dans les sociétés : une tendance

Le sport d’entretien et la remise en forme dans les sociétés ne sont plus l’apanage des hôtels luxueux qui se soucient aussi bien de la bonne santé du personnel que de celle des clients. Banques, start-up et compagnies d’assurance ayant compris que la productivité est tributaire du bien-être de leurs personnels, le coaching sportif est consommé sans modération.

Quel est le salaire d’un coach sportif ?

La rétribution est très variable dans ce métier tout comme dans de nombreux autres. Les facteurs qui la déterminent sont divers : expérience, spécialité, notoriété, force de communication, etc. Ceci dit, un débutant devra tout d’abord élaborer une politique visant à faire connaître son talent. Ensuite, il pourra se fixer pour objectif d’amortir son investissement. Pendant ce temps, l’expérience venant, ses tarifs tout naturellement monteront.

Certains coaches comme Harley Pasternak touchent des milliers d’euros en une séance. Cela se comprend aisément quand on sait qu’ils sont chargés de s’occuper de clients de la trempe de Lady Gaga ou de Kim Kardashian. Par ailleurs, l’activité peut s’annexer de vente de produits dérivés (manuels, vidéos d’entraînement ou d’explications de mouvements spécifiques, etc.).

L’accompagnement en ligne

C’est par le biais d’une application, du téléphone ou même souvent par Skype que certaines personnes se font coacher. Le professionnel du sport met alors à disposition un programme, prodigue des conseils et évalue les progrès réalisés par le client. Cela lui fait empocher globalement entre 60 et 200 € par mois et par individu.

Les séances groupées

C’est de loin le mode le plus pratiqué. Les clients suivent les cours en de petits ensembles favorisant des tarifs de près de 50 € la séance. La masse de travail est bien moindre pour le coach, comparé aux cours pour particuliers à domicile.

Personal training : service du professeur particulier

En plus de dispenser le cours à domicile, ce dernier est personnalisé et de fait, vaut son pesant d’or. Les honoraires ? Ils dépendent de la notoriété du professionnel. Les retours que font ses clients comptent pour beaucoup. Ainsi, lorsqu’il a une bonne réputation, le professeur particulier peut se faire payer environ 200 € la séance. Et c’est sans oublier qu’il a la possibilité de rajouter certains frais pour le déplacement par exemple.

Un personal trainer travaille à domicile ou en salle en mode freelance et a une spécialité précise (en fitness, en boxing ou en crossfit, etc.).

2 000 à 3 000 € bruts mensuels, c’est ce que touchent les acteurs du coaching sportif. Les plus dynamiques et les plus polyvalents d’entre eux gagnent même 4 000 voire 5 000 € mensuellement.

Comment devenir coach sportif indépendant ?

C’est à la DDCS (Direction Départementale de la Cohésion Sociale) qu’il convient de prime abord, d’aller inscrire son activité. En plus de répondre à un formulaire, il faudra apporter quelques pièces :

  • pièce d’identité (du déclarant) en cours de validité ;
  • diplôme (s) ;
  • photo d’identité récente ;
  • certificat médical (moins d’un an) indiquant l’aptitude à pratiquer et à dispenser les sports concernés.

La carte professionnelle une fois délivrée sera valable 5 ans.

Le statut d’auto-entrepreneur

En plus d’être un mordu du sport, il faut avoir la passion du business pour fonctionner en auto-entrepreneur. Eh oui, savoir gérer une entreprise et maîtriser parfaitement son fonctionnement économique, s’avèrent cruciaux. L’expérience peut être passionnante, mais il faut bien étudier les contours avant de s’y engager. Il faudra en effet :

  • louer une salle dédiée ;
  • équiper ce local avec du matériel approprié ;
  • assurer la maintenance permanente de l’équipement ;
  • engager du personnel ;
  • mettre en place une politique de vulgarisation du lieu et de fidélisation des clients, etc.

On peut aussi avoir à faire face à une concurrence rêche, mais lorsqu’on investit dans du haut de gamme, on se place au-dessus de la mêlée. Si le statut d’auto-entrepreneur pèse lourd sur le plan fiscal, il est cependant relativement plus aisé sur le plan administratif, et permet d’aller plus vite. C’est souvent le choix des jeunes.

Combien gagne un coach sportif indépendant ?

Un débutant en coaching sportif touchera en moyenne 1 300 € mensuels (net), tandis qu’un coach expérimenté façon Harley Pasternak encaissera environ 10 000 € mensuels.

Coaching sportif : les méthodes pour trouver ses premiers clients

Trouver ses premiers abonnés passe par une popularisation de son activité : il faut se faire connaître. Quand on veut être freelance, c’est pendant qu’on apprend le métier qu’on commence à créer un réseau afin d’anticiper largement sur la recherche de clients. Pour ce faire, il faut investir les réseaux sociaux et surtout se doter d’un site web.

Si les réseaux sociaux permettent de créer et de nourrir une vaste communauté de clients, le site web est ce qui crédibilise l’activité qu’on mène. C’est le siège virtuel certes, mais le lieu qui représente officiellement son entreprise.

Pour se constituer facilement sa clientèle, il est primordial de faire une communication ciblée et spécifique en direction de ceux qui pourraient avoir besoin des services que l’on offre.

YouTube : un outil efficace pour se faire populaire

Des coaches sportifs, Dieu sait qu’il y en a une ribambelle. Se faire une place de choix sur ce marché est chose possible si on sait s’y prendre avec YouTube. Il suffit de créer des vidéos captivantes indiquant des offres irrésistibles. Jouer sur la multiplicité des services et leurs coûts relativement bas, pourrait améliorer les chances.

L’indispensable : mettre en place un blog

Le blog est par excellence l’outil de forte propagande, non pas dans le sens de publicités gratuites, mais dans l’objectif de faire véritablement connaître son activité en prouvant que l’on connaît les besoins de son audience. Par des articles affriolants et bien ‘’copywrités’’, tout visiteur qui atterrit sur le blog deviendra à coup sûr, un client potentiel et fidèle.

Le bouche-à-oreille : la meilleure des communications

Qui ne croirait pas à une recommandation de son frère, de son épouse ou tout simplement d’une connaissance ? Un client satisfait est une source sûre pour en ramener d’autres. Ainsi, il est conseillé de ne pas hésiter à demander à ses abonnés satisfaits, de bien vouloir recommander ses services autour d’eux. Ils le font bien volontiers en général.

5 qualités et compétences nécessaires pour devenir un bon Coach sportif

Comme on a pu le constater, un coach sportif digne de ce nom est forcément un sportif de bon niveau. Autrement, il ne saurait susciter l’admiration de ses élèves et les convaincre de ses capacités. Un coach aura affaire à des individus aux personnalités variées et de ce fait, se doit de s’y connaître en psychologie. Tout ceci implique un minimum de 5 qualités et compétences incontournables pour être efficace dans ce rôle d’accompagnateur et d’éducateur. Les voici :

  • La confiance en soi est capitale pour un coach. Qui pourrait accepter de se faire guider par quelqu’un qui se perd lui-même ? La réponse est évidente. C’est parce qu’un coach se fait confiance qu’il suscite l’admiration, la confiance, le respect. Le coaché est alors convaincu qu’il aura un enseignement de qualité.
  • Savoir instaurer un climat de confiance est une aptitude non seulement à avoir, mais à cultiver continuellement. Lorsque l’élève est persuadé que le coach est capable de lui apporter quelque chose, c’est un grand pas. Mais encore faudrait-il que l’élève réussisse à s’exprimer librement face à son instructeur et à se confier à ce dernier. Cela passe bien évidemment par la création d’une relation de confiance. C’est donc pour cela que le coach doit être en mesure de prouver par son comportement, qu’il ne juge pas et qu’il est un ami à qui l’on peut se confier.
  • L’écoute, une qualité vitale pour l’exercice du métier de coaching sportif. Si l’on ne devrait avoir qu’une seule qualité, c’est bien celle-là. En effet, l’écoute consiste non pas simplement à écouter lorsque s’exprime le coaché, mais à observer ses faits et gestes, ses habitudes, ses craintes, ses tics… En somme, tout ce qui peut permettre de mieux cerner la personnalité de l’élève. Et puis qui n’aime pas avoir une oreille attentive pour se soulager ?
  • L’empathie, et l’écoute sont d’une grande complémentarité. Lorsque l’on a un sens pointu de l’empathie, on est à même de se mettre à la place d’autrui pour ressentir ses gênes, ses craintes, ses peurs, ses blocages… Et c’est cela qui permet de savoir quoi faire exactement pour amener son vis-à-vis à se lâcher et à se libérer.
  • La pédagogie sert de liant à tout ce qui précède. À quoi ça sert d’avoir de la connaissance si l’on ne sait pas la transmettre ? C’est le sens de la pédagogie qui permet de tenir compte du niveau de l’élève, ainsi que de sa personnalité, pour adapter l’enseignement que l’on lui dispense.

Ces qualités et compétences sont toutes liées les unes aux autres et sont toutes cruciales pour une carrière aisée de coaching sportif.

Différence entre un coach sportif et un coach en nutrition ?

Le coach nutrition (coach alimentaire) a pour mission d’aider à bien exécuter une transition alimentaire en fonction d’un but visé (gain de poids ou amaigrissement, objectif de performance sportive, etc.). Qu’en est-il du coach sportif ?

Ce dernier a une activité focalisée sur une pratique sportive en vue d’un objectif précis, alors que le coach en nutrition travaille sur l’alimentaire pour un but à atteindre (y compris des objectifs sportifs). Le coach sportif de nos jours est obligé de s’y connaître en nutrition, car à une activité physique précise, correspond un régime alimentaire particulier.

Au finish, le coach en nutrition et le coach sportif exercent des métiers certes différents, mais qui se recoupent. Et pour cause, le corps humain se nourrit en fonction de son état de santé, tout comme son déploiement physique implique une hygiène et un régime alimentaire précis.

Coaching sportif : un métier d’avenir très prometteur

Face aux nombreux défis de la vie quotidienne, le stress gagne de plus en plus les populations. Le besoin de se défouler est galopant. Les gens manquent de temps pour eux et s’adonnent à la malbouffe. Résultat ? L’obésité gagne du terrain avec pour conséquence, du mal-être et des problèmes de santé. On comprend alors aisément l’intérêt pour les interventions du coach sportif qui peut se déplacer et donner des cours sur-mesure. L’activité est en plein essor et a de beaux jours devant elle.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour haut de page

3 business pour devenir libre !

Découvre dans cette formation vidéo comment j’ai fait pour devenir libre et quitter mon job en quelques mois… et comment tu peux répliquer la même chose en suivant ma méthode simple, étape par étape.