4 décembre 2021

Comment Devenir Coach de Vie ? Métier, Formation, Reconversion

La profession de coach de vie est l’une de celles les plus en vogue dernièrement. Pour la simple raison qu’elle est entièrement tournée vers l’humain et ne s’intéresse qu’à ce dernier. Si donc plusieurs personnes s’intéressent à lui, cela se justifie logiquement par le bonheur qu’on y ressent. Mais quand bien même le coaching est un métier passionnant, on ne s’y lance malheureusement pas du jour au lendemain.

Comment devenir coach de vie ? Quelles sont ses réelles missions ? Quelles qualités pour l’être ?… Autant de questions et bien d’autres auxquelles vous trouverez réponse à travers cet article !

Le coach de vie, missions, rôle et domaines d’intervention

Comme introduit, le métier de coach de vie ou life coach est celui-là qui est consacré au développement d’une personne. Concrètement, est appelé coach de vie, tout individu qui accompagne des personnes à atteindre leurs objectifs. Il ne lui revient donc pas d’atteindre les objectifs que se sont fixés ses clients. Plutôt, il les amène à y parvenir.

formation coach de vie

Dans ce schéma, il a pour missions de :

  • Faire le point au sujet de(s) objectif(s) à atteindre ;
  • Prendre du recul sur la situation, l’analyser et parvenir à la dédramatiser ;
  • Établir en bonne et due forme un plan d’action parfait pour la résolution des difficultés ;
  • Guider le client à se rendre à l’évidence de l’immensité de ses potentiels et l’aider à les valoriser.

Tout cela dit, il en ressort qu’un coach de vie a pour rôle essentiel d’aider un individu à dénicher ses potentiels. Une fois l’ayant aidé sur cette lancée, il l’aide à en tirer bon profit, afin de mieux forger sa personnalité. C’est alors qu’il faut l’indiquer, les potentiels en question sont inexploités pour la plupart des cas. C’est donc à l’actif du coach de faire ressortir ces potentiels, et d’amener le coaché à en profiter. Pour les entrepreneurs souhaitant atteindre leurs objectifs, il est recommandé de s’orienter vers un coach business qui a une vision de l’entreprise plus développer.

En outre, un coach de vie peut intervenir dans tous les domaines de la vie tels que :

  • La perte de poids ;
  • L’addiction à l’alcool ;
  • La gestion du stress ;
  • Les troubles relationnelles ;
  • Le changement professionnel ;
  • Le manque de confiance en soi ;
  • La formation managériale ;
  • La communication, etc.

Il faut par ailleurs préciser qu’un coach de vie n’est en aucun cas un thérapeute, encore moins un professionnel de la santé. Il ne peut donc apporter des solutions aux troubles psychiatriques ou psychiques. N’empêche, il arrive à faire de son mieux, au travers d’un certain nombre de qualités intrinsèques qui le singularisent.

Les 6 qualités requises pour devenir coach de vie

Qui dit coach de vie dit accompagnement d’un humain ! L’homme étant multidimensionnel, il est nécessaire pour un life coach de détenir 6 qualités précises afin d’arriver à le sonder. Sans quoi, il ne peut véritablement apporter satisfaction à son client.

1 – Le bon relationnel

Toute personne qui se réfère à un coach de vie est logiquement à la quête d’une solution. Si donc celle-ci se rapproche dudit coach, il revient à ce dernier de faire preuve d’un contact facile. C’est en effet une qualité qui permettra au potentiel client de prendre confiance en lui et de bien se prédisposer. Cela va entre autres lui permettre de se sentir à l’aise et de se confier sans réserve.

2 – Le sens de l’écoute

La deuxième exigence pour devenir un coach de vie est de cultiver le sens de l’écoute. Autrement dit, il doit prêter une oreille attentive à son client, afin de comprendre chacun des détails qu’il lui confie. C’est en réalité une phase décisive, en ce sens qu’elle facilite la tâche au coach pour la suite. A la bâcler, la probabilité est nettement très forte que le suivi ne soit pas fructueux.

3 – La patience et la gestion des émotions

Il n’est point possible pour un coach de rester attentif le long du la séance où se confie un client. Plus est que dans la suite du processus, différents paramètres peuvent survenir. Peut-être c’est le suivi du coaché qui est lent… Ou ce dernier peut faire montre d’une lassitude ou d’un désintérêt qui ne permet pas véritablement d’avancer.

Dans ces conditions, en tant que coach, vous ne devez ni être impatient, ni vous décourager. Plutôt, vous devez être patient et pouvoir gérer vos émotions. Ce sont également deux points capitaux, si vous souhaitez réellement faire carrière dans le monde du coach en développement personnel. Les résultats de la plus belle des manières, voilà ce qui doit constituer votre leitmotiv.

4 – Le sens de l’aide et l’empathie

Le coach de vie est cette personne qui se décide volontairement à se mettre au service d’autrui. Dans ces conditions, il est impératif qu’il cultive ce penchant, peu importe l’appartenance du semblable à qui il a affaire. Eh oui, c’est un paramètre auquel il ne doit pas prêter attention. Sinon, il risque de ne pas mener à bien sa mission.

L’un des tremplins pour y arriver est d’être empathique. Cela est d’autant si important, ipso facto qu’il facilite l’impact qu’aura à exercer le coach sur son client. Si ce dernier n’arrive pas à se mettre à la place de son coaché, il lui serait difficile de l’accompagner. En ce sens, il n’aurait pas vécu ou vraiment apprécié les besoins qu’aurait formulé ledit coaché.

5 – La rigueur

Votre désir d’aider ne doit point vous rendre aveugle sur les valeurs à travers lesquelles vous pouvez bien aider. Autant donc envers vous-mêmes qu’à l’endroit de votre coaché, vous ne devez point lésiner sur la rigueur. Vous le savez peut-être déjà, la rigueur permet sur tous les plans d’atteindre les objectifs dans un timing modéré. C’est la raison pour laquelle un coach de vie a le devoir d’être auto-rigoureux, et de surtout l’imposer à son coaché. Ce n’est d’ailleurs qu’à partir de là qu’il pourra travailler méthodiquement et faire preuve d’un professionnalisme admirable.

6 – La discrétion

Hormis le coach et son coaché, aucune autre personne ne doit être informée de la situation qui se gère. Sauf indication du client, tout ce qui entre en ligne de compte pour le coaching doit rester confidentiel. Il est alors nécessaire de se prédisposer pour qu’il n’y ait pas de fuite.

Lieu de travail d’un coach de vie

Vous l’aurez compris, devenir coach de vie est d’une exigence toute particulière. Si la confidence à plein pouvoir de noyer la douleur du client, il faudrait donner tous les moyens à ce dernier pour qu’il la fasse. Personne n’aurait accepté faire une confidence dans un lieu qui lui semble inapproprié !

Le coach de vie doit donc trouver un cadre de travail qui puisse donner la possibilité à ses clients de s’exprimer sans aucune gêne. Pour ce faire, il faut que le coach de vie ait un cabinet spécial pour ses différentes consultations. A défaut de ça, il va falloir qu’il gère ses consultations à la maison.

Qu’il s’agisse de l’un ou l’autre de ces deux lieux, l’important est que l’endroit choisi par le coach soit le plus neutre possible.

Faut-il un diplôme pour devenir coach de vie ?

Le métier est certes exigeant et très particulier mais le moins que l’on puisse dire est qu’il n’est sujet à aucune étude. Pour devenir coach de vie, il n’existe aucune législation en la matière qui dise qu’il faut avoir fait une sorte d’étude. Peu importe l’étude faite, l’aspirant au métier de coach de vie n’a pas à s’en faire. Que l’on soit ingénieur bâtiment, administrateur ou que savons-nous encore, la profession est ouverte à tous.

Cela est ainsi d’autant plus qu’il s’agit d’un métier dont le réel développement n’a débuté il n’y a que quelques années. Qui plus est, le métier de coach de vie est assimilé à une profession libérale.

Existe-t-il une formation reconnue ?

Si comme bon nombre de gens, vous vous demandez si le métier de life coach est subordonné à une quelconque formation, il faudra retenir ce qui suit. Le métier ne nécessite aucune formation. Vous pouvez vous y lancer si vous vous en sentez capable.

Il existe des centres de formation pour devenir coach de vie. Mais même si elles sont présentes, l’accès à ces centres dits de formation ne constituent en aucun cas une obligation.

Soulignons quand même que pour avoir une certification en coaching, il faut suivre une formation proposée par des académies spéciales. Il y a par exemple en France : SF Coach, EMCC etc.

Ce n’est certes pas un impératif de se faire former avant de devenir coach de vie. Mais pour plus d’efficacité dans vos prestations, il serait bien de penser à une formation spéciale. Le métier est en effet exigeant et nécessite la maîtrise de nombreuses techniques.

Comme dit un peu plus haut, pour plus d’efficacité, il sera question pour le coach de savoir manier certaines méthodes. On a par exemple la technique d’ancrage qui est plus présente en hypnose conversationnelle, la programmation neuro-linguistique (PNL), la manipulation mentale et bien d’autres modules.

De tout ce qui précède, l’on est bien aise de dire que la formation n’est pas obligatoire mais elle serait avantageuse et bénéfique pour ceux et celles qui l’ont faite.

Possibilité de financer sa formation avec le CPF ?

Pour le financement de votre formation en coaching, il vous est donné la possibilité de vous tourner vers votre compte de formation professionnel (CPF).

Ce dernier étant le mécanisme donnant la possibilité à tous de faire une formation dans un domaine donné. Et ceci, que l’on soit salarié du public ou du privé. Il s’agit concrètement d’un cumul d’heure qui suit le titulaire jusqu’à la fin de sa carrière.

Evolution de carrière et du salaire d’un coach personnel

Comme tout autre métier, celui de coach de vie comprend des distinctions relativement aux personnes et à leurs grades. Se lever du jour au lendemain et se prévaloir du fait qu’on est déjà un coach ayant l’expertise dans le domaine serait une très grande impertinence.

Eh oui, il faut gravir de façon progressive les échelons. Débuter par le statut de coach débutant, coach ayant un niveau intermédiaire avant de devenir un grand expérimenté du domaine.

Le salaire est lui aussi déterminé en fonction du grade. Généralement, les coachs de vie amateurs facturent une heure de consultation à 60€. A l’opposé, on note un tarif estimé à plus de 100€ pour les coachs expérimentés.

De toutes les manière une séance de consultation d’un coach oscille dans la barre des 50 et 150€.

Reconversion en coach de vie, une bonne idée ?

Ce n’est pas toujours facile de changer de profession. Cela impacte plus ou moins l’individu. Mais il n’est pas le seul à subir les effets de la cessation de son travail ! Le portefeuille en est aussi victime. C’est pour cette raison que pour sa reconversion, il faut s’y préparer au mieux.

homme en seance de coaching de vie

Premièrement, il serait bien de s’assurer réellement de son intention de changer de vie professionnelle. Deuxièmement il faut définir son domaine d’intervention et faire le point les compétences nécessaires pour devenir coach de vie. Troisièmement, il va falloir déterminer une bonne stratégie marketing et définir vos tarifs. De sorte à faire comprendre au public qu’il a intérêt à venir à vous. Cela suppose bien évidemment que vous avez les qualités pour être un coach de vie.

L’avantage avec la reconversion est qu’elle offre la possibilité à celui qui la fait, de réaliser ses rêves et de suivre la voie qui est la sienne. En plus de permettre un changement d’air, elle soustrait du patronat.

Ses inconvénients sont ces risques presque inévitables. On a par exemple la mauvaise préparation, le défaut de confiance en soi en plein processus etc.

Statut juridique d’un coach de vie

La forme juridique qui puisse vous permettre de devenir coach de vie indépendant est la création d’un cabinet qui sera une SARL (Société à Responsabilité Limitée) ou une autoentreprise pour débuter dans votre nouvelle profession.

Conclusion pour devenir Coach de Vie

Le métier de coach est devenu un travail qu’on ne cesse de professionnaliser. S’il n’est point une obligation de suivre une formation avant de s’y lancer, il serait néanmoins avantageux pour soi-même de le faire. En plus des qualités pour être coach de vie, il faudra en cas de reconversion, suivre nos étapes citées dans cet article.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Retour haut de page

3 business pour devenir libre !

Découvre dans cette formation vidéo comment j’ai fait pour devenir libre et quitter mon job en quelques mois… et comment tu peux répliquer la même chose en suivant ma méthode simple, étape par étape.