30 décembre 2020

Vivre en Thaïlande : l’expérience que tu DOIS vivre !

Si tu m’as suivi durant ces dernières années sur mon site et sur ma chaîne YouTube, j’ai décidé il y a plus de trois ans de quitter la France pour m’installer et vivre en Thaïlande. Ce beau pays d’Asie m’a accueilli pendant plus de deux ans, avant que je ne le quitte. Dans cet article, je te fais un retour d’expérience sur la vie en Thaïlande, du moment où je quitte la France jusqu’à mon départ du territoire. Ladies and gentlemen, accrochez vos ceintures, ce vol en direction de Bangkok est paré à décoller…

Pourquoi quitter la France et vivre en thaïlande

Vivre en Thaïlande pour sa mer turquoise

Lorsqu’on devient nomade digital, une immensité de possibilités s’offre à nous. Je pouvais voyager où je voulais quand je voulais. Mais alors, où partir ? Dois-je réellement quitter la France ou est-ce que je ne ferais pas mieux de rester sur ma terre natale ? 

Pourquoi rester en France 

Une seule et unique vision des choses n’est pas le meilleur moyen de faire un bon choix. Je retourne alors la question « Pourquoi quitter la France ? » à « Pourquoi rester en France ? ». En tant que nomade digitale, de nombreuses portes s’ouvrent à moi et j’ai la possibilité de voyager dans les pays qui me font rêver. Pourquoi ne pas saisir cette opportunité ?

De plus, je vivais dans le nord de la France, plus précisément dans le Nord-Pas-de-Calais. Tu l’as bien compris, je ne voyais que très peu le soleil dans l’année. Ainsi, je rêvais d’un pays dans lequel il fait chaud toute l’année et dans lequel je pourrais profiter du soleil et bronzer. Mon côté méditerranéen, sûrement… 

À l’époque, je voyageais déjà beaucoup et ne vivais en France que moins de six mois par an. Je n’étais pas expatrié, mais profitais de ma situation pour me déplacer dans le monde, m’enrichir et faire des découvertes. 

Enfin, mes parents ont décidé de quitter la France peu de temps avant que je décide de partir m’installer en Thaïlande. Une raison de moins de rester vivre en France. 

L’Asie, un véritable coup de cœur

Lorsque je voyage pour la première fois en Asie, je me rends en Indonésie, sur la fameuse île de Bali. Je tombe littéralement amoureux de ce morceau de terre paradisiaque à la culture complètement différente de celle de l’Europe. 

Une architecture atypique, de la nature en pagaille et une eau turquoise à te couper le souffle… Je veux vivre ici. Ces paysages m’attirent et le mode de vie asiatique me correspond. 

Lorsque je décide du pays dans lequel je souhaite me rendre pour m’installer, la Thaïlande apparaît alors comme une évidence. Je rêvais de vivre dans une grande ville, dans un grand immeuble. Bangkok réunit alors la qualité d’être une grande ville avec de nombreux services avec un coût de vie très abordable, particulièrement pour les Européens.

Si tu préfères regarder la vidéo explicative de mon retour d’expérience sur ma vie en Thaïlande, tu n’as qu’à cliquer sur le bouton “play” ci-dessous !

Un voyage facile d’accès

Pour se rendre en Thaïlande depuis la France, il faut compter entre 12 et 14 heures de voyage en avion. Tout dépend des escales ou si le vol est direct. Avec les compagnies les moins excessives et en s’y prenant à l’avance, tu peux obtenir des billets aller-retour aux alentours de 500 euros. Une somme à prendre en compte mais qui permet de pouvoir revenir voir ses amis ou sa famille dans l’année. 

Des personnes bienveillantes en Thaïlande

Une des raisons pour laquelle je me sentais bien en Thaïlande était la mentalité des personnes que je rencontrais au quotidien et la culture de ce pays. Il est difficile de comprendre ce sentiment si tu ne t’es jamais rendu dans un pays asiatique et particulièrement en Thaïlande. C’est tout simplement… Radicalement différent ! 

Les locaux 

La Thaïlande est une société de services. Les personnes qui tiennent les restaurants ou les différents marchands ont toujours le sourire. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle aussi ce pays le Royaume du Sourire. Les personnes sont incroyablement généreuses et souriantes. Les relations sont donc plus faciles et la communication plus aisée.

Cependant, il est nécessaire de noter que certains Thaïs ne parlent pas très bien l’anglais. La langue thaï étant difficile, la communication devient rapidement compliquée avec ces personnes. La majorité des Thaïlandais ont les basiques en anglais, permettant ainsi de pouvoir échanger avec eux. 

Les expatriés

Il existe une grande communauté d’expatriés en Thaïlande. Le coût et la qualité de vie ont donc eu raison d’un grand nombre d’étrangers. Ainsi, rencontrer des personnes venant de France ou de l’autre bout du monde est plutôt facile. 

Preuve par moi-même, nous avons créé un groupe de quelques entrepreneurs du web avec lequel nous travaillions et sortions régulièrement sur Bangkok. Grâce aux espaces de coworking, tu peux travailler facilement avec quelques amis et rencontrer de nouvelles personnes.

Mon bureau dans un coworking se trouvait à seulement deux minutes à pied de mon logement. Là-bas, tu peux trouver de nombreux expatriés avec qui échanger. Ils sont généralement, eux aussi, très gentils et bienveillants. Leurs histoires sont souvent atypiques et peuvent t’en apprendre beaucoup sur la vie. 

Vivre en Thaïlande : LA SOCIÉTÉ DE SERVICE

Restaurant de street food à Bangkok en Thaïlande

La Thaïlande est une société dans laquelle tu retrouves de nombreux services. Grâce aux salaires thaïlandais moins élevés que ceux des européens, tu peux profiter de services qui n’existent même pas en France pour quelques euros seulement. 

Manger pour 2 euros en Thaïlande

En Thaïlande, tu peux trouver à manger dans la rue pour moins de deux euros. Pendant longtemps, j’ai cru que manger pour deux à trois euros était un mythe. Mais ce que je ne savais pas, c’est que tu peux mener tous les styles de vie à Bangkok. 

En connaissant les bonnes adresses et en te renseignant sur ton quartier, tu peux trouver à manger pour une bouchée de pain. Lorsque j’ai connu les bonnes adresses de mon quartier à Bangkok, je mangeais pour moins d’1,30 € par repas

Si tu préfères manger de la nourriture occidentale, américaine ou autre, tu peux trouver ton bonheur dans un restaurant aux alentours des 10 €. 

Personnellement, je ne faisais pas à manger en Thaïlande, le coût de la nourriture dans un restaurant étant tellement abordable que je ne souhaitais pas perdre de temps à cuisiner. Mais si tu souhaites te préparer tes propres plats, tu peux te rendre dans l’un des marchés de ta ville de Thaïlande. Les fruits et légumes sont à moins d’un euro le kilo, le poulet est à moins de cinq euros le kilo et la douzaine d’œufs à seulement un euro. 

Se faire masser en Thaïlande

J’adore les massages. Lorsque je vivais en Thaïlande, je m’offrais un massage tous les deux à trois jours. Savourer un moment de détente et prendre soin de son corps pour à peine 7 €, c’est possible à Bangkok. 

De plus, tu peux varier les plaisirs. Massage traditionnel, massage à l’huile, massage facial : il y en a pour tous les goûts et toutes les humeurs. Ce genre de massage soulage les tensions musculaires et libère les blocages énergétiques. Les massages thaïlandais ont un effet relaxant et te donnent une sensation de bien-être général.

Profite également de nombreux services et activités que tu ne pourrais pas t’offrir en France est qui sont disponibles dans le Royaume de Siam.

Les condominiums thaïlandais suréquipés

Lorsque je vivais à Bangkok, j’ai choisi de me loger dans un condominium. Ce type de logement correspond à un appartement dans un grand immeuble, sécurisé par des gardes et avec un service d’accueil et de conciergerie. En fonction du standing du condominium, on retrouve à l’intérieur une salle de sport, une piscine extérieure ou encore un espace lounge dans lequel tu peux travailler.

Des condominiums à Bangkok en Thaïlande

Ce genre de logement t’offre un excellent confort et une sécurité assurée 24h/24. De même, les services présents dans le condominium sont ouverts 24h/24. La praticité est à son apogée. Dans ce logement de 30 m², je payais un loyer de 380 € environ, avec une connexion Wifi à 10 € par mois. En plein centre de Bangkok. Les logements sont donc très abordables en Thaïlande

Voyager dans les pays asiatiques

Enfin, voyager dans les pays d’Asie du Sud-est ou dans les grandes villes du Japon n’a jamais été aussi accessible que depuis Bangkok. À quelques heures d’avion, tu peux découvrir des paysages paradisiaques comme la nature sublime et les forêts magnifiques du Laos, les montagnes imprenables du Viêtnam ou encore te ressourcer sur les plages de sable fin de Bali.

Si tu t’attaches à la Thaïlande ou ne souhaites pas mettre fin à ton visa thaïlandais (on revient sur ce point dans le paragraphe suivant), tu peux aussi découvrir les nombreuses villes et îles de la Thaïlande. Ce pays a beaucoup de ressources naturelles cachées. Forêts, montagnes, plages, îles et eau turquoise : si tu ne trouves pas ton bonheur en Thaïlande, tu ne le trouveras nulle part.

Depuis Bangkok, tu peux prendre un avion pour te rendre dans l’une des îles de la Thaïlande comme Phuket ou Koh Samui. Plus simple encore, rends-toi à Pattaya en seulement deux heures de van pour la modique somme de… 2,50 € ! 

Fiscalité et Visa en Thaïlande

Nous entrons dans un sujet qui n’est pas à l’avantage de la Thaïlande. Par ailleurs, si tu souhaites découvrir les avantages et inconvénients de vivre en Thaïlande, tu devrais lire notre article dédié sur le sujet.

Les visas en Thaïlande

Lorsque tu arrives sur le sol thaïlandais en tant que Français, tu peux bénéficier d’un visa de 60 jours renouvelable une fois pour 30 jours supplémentaires. Cela te donne la possibilité de séjourner trois mois dans le Royaume de Siam. Si tu sors du territoire, le visa s’annule. Ce visa touristique est idéal si tu souhaites rester en Thaïlande pour une courte durée. 

Mais comment faire si tu souhaites rester en Thaïlande pour une ou plusieurs années ? Plusieurs choix s’offrent à toi. Personnellement, j’ai choisi la solution du visa de travail. En installant ma société en Thaïlande et en me déclarant en tant que salarié de mon entreprise, j’ai pu obtenir un permis et un visa de travail. 

Une autre solution pour les entrepreneurs à succès peut être le Visa Thaï Élite, coûtant 15 000 € et vous permettant de vous déplacer librement en Thaïlande pour une durée minimum de cinq ans. Au total, avec la solution du portage salarial, je payais environ 7 000 € par an pour pouvoir séjourner en Thaïlande. Avec le coût de la vie sur place, je m’y retrouvais. Si tu souhaites tout savoir sur l’installation en Thaïlande, le montage fiscal à réaliser et comment obtenir son visa facilement, j’ai créé une formation dédiée à ce sujet : profites-en !

La fiscalité en Thaïlande

Comme en France, le système d’imposition de la Thaïlande est réparti en tranches. En fonction de tes revenus, tu vas payer plus ou moins d’impôts. Par exemple, pour un salaire de 2000 € par mois, tu vas payer environ 250 € d’impôts. Évidemment, ces impôts sont beaucoup moins élevés qu’en France et le pouvoir d’achat d’un nomade digital français en Thaïlande reste très élevé, même après imposition. 

Pourquoi quitter la Thaïlande ?

Une île de Thaïlande idéale pour un nomade digital

Après plus de deux ans à séjourner dans le Royaume de Siam, j’ai décidé de quitter ce merveilleux pays dans lequel j’ai beaucoup appris et grandi avec des personnes fantastiques. Mais pourquoi suis-je parti de Thaïlande ? Pour me rendre dans quel pays ? Tu peux regarder la vidéo ci-dessous qui t’explique tout de A à Z :

Pourquoi j’ai quitté la Thaïlande ? 

Tout a commencé un jour où nous rentrons de voyage avec ma femme. À l’aéroport en Thaïlande, la douane l’arrête et nous demande de nous mettre sur le côté. Sur les 365 derniers jours, elle avait passé plus de six mois sur le territoire thaïlandais. Or, les visas touristiques sont valables pour séjourner au maximum six mois dans le Royaume. 

Évidemment, la douane nous propose des solutions pour rester sur le long-terme en Thaïlande. Des solutions très onéreuses, tu l’imagines bien. Pour clôturer cette histoire, la douane a tamponné le passeport de ma femme lui donnant ainsi 30 jours pour trouver une solution et quitter le pays. Elle pourrait y revenir que six mois plus tard. 

De plus, cela faisait maintenant plus de deux ans que je vivais en Thaïlande. Bien que la vie ait été exaltante dans cette mégalopole d’Asie, je souhaitais changer de perspectives. Pour un homme jeune et célibataire, la vie à Bangkok est formidable. Pour un homme qui souhaite pouvoir boire son cocktail au bord de la mer, profiter de la nature et vivre dans un logement paisible, la capitale de la Thaïlande n’était plus adaptée. Et le problème de visa nous empêchait de nous installer dans une ville comme Hua Hin ou à Phuket.

Enfin, le dernier élément qui a fait pencher la balance vers un départ rapide de la Thaïlande est la demande de ma femme de revenir en République Dominicaine, à Saint-Domingue plus précisément pour pouvoir finir son cursus académique. Également, ses relations sociales n’étaient pas de qualité et elle souhaitait rentrer dans son pays pour quelque temps. Comme elle l’a fait pour moi quand je lui ai demandé de me rejoindre en Thaïlande, j’ai évidemment accepté de la suivre en République Dominicaine.

Où suis-je allé après la Thaïlande ?

Tu l’as donc deviné, j’ai quitté la Thaïlande pour me rendre en République Dominicaine. Ma femme peut donc finir son cursus académique, qui a été retardé de quelques mois à cause de la situation sanitaire en 2020. Et le logement dans lequel nous vivions était très correct avec un bureau aménagé me permettant de développer mon activité en ligne. La vie est différente de Bangkok, les interactions sociales sont plus limitées, mais la mer est à proximité et le soleil est présent toute l’année. 

Il y a peu, nous nous sommes installés à Punta Cana, dans une résidence donnant sur un golf. La qualité de vie est tout simplement phénoménale et nous profitons également de prestations de services à faible coût, comme en Thaïlande.

Un retour possible en Thaïlande

Mon histoire avec la Thaïlande se finit donc bien. Ce pays me manque : mes amis, les personnes, la culture, la nourriture, etc. Ce n’est pas impossible que nous y retournions un jour, la porte n’est pas fermée. Pour l’instant, nous savourons chaque instant dans une ville où la qualité de vie est impressionnante et dans un domaine inspirant et luxueux. Les personnes sont très sympathiques, mais c’est différent.

Si nous retournons vivre un jour en Thaïlande, nous gérerons mieux la situation des visas. La solution la plus évidente serait que l’on se marie et que j’obtienne un visa de travail ou un visa Élite. Ainsi, nos deux situations seraient plus stables et nous pourrions profiter du pays sans embûches administratives.

Conclusion sur ce retour d’expérience sur la Thaïlande

Qu’est-ce que tu penses de ce retour d’expérience sur le Royaume de Thaïlande ? Tu te vois vivre un jour dans ce pays ? Quelles sont tes motivations pour vivre sur le territoire thaïlandais ?

Partage-nous tes retours en commentaires et n’oublie pas de t’inscrire au programme sur l’expatriation en Thaïlande si tu es intéressé(e)

Prêt à vivre une vie extraordinaire et à être vraiment libre ?

Découvrez dans cette formation vidéo gratuite les 4 piliers d’une vie libre et riche et comment j’ai transformé ma vie grâce à eux.

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Retour haut de page

CRÉER SA VIE SUR MESURE

Découvrez dans cette formation vidéo les 4 piliers d’une vie libre et riche, comment j’ai transformé ma vie grâce à eux et comment vous pouvez en faire autant.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp